Origine de l’holodeck :

Comme beaucoup de technologies ces dernières années, une des nouveautés à venir tire son inspiration d’une célèbre franchise de science-fiction : Star Trek

 

Précédents :

Ce ne serait pas la première fois que la série serait précurseur en terme d’idée ou d’utilisation de dispositif. On peut notamment citer les téléphones portables, tablettes, les interfaces vocales ainsi que les communicateurs intra-auriculaires pour ne citer qu’eux.

Principe :

L’holodeck se présente sous la forme d’une salle où les utilisateur peuvent interagir librement avec un environnement générer par ordinateur. C’est en partant de ce postulat que l’université de New York a obtenu une subvention de près de 3 millions de dollars par la « National Science Foundation » pour le réaliser.

Projet :

Grâce à la collaboration de divers départements de l’université de New York tels que :  MAGNET (un espace de travail dédié à la culture et à la technologie), Winslow Burleson (directeur du NYU-X Lab et coordinateur du projet) ainsi que de 18 autres universités et grands industriels (IBM et Sennheiser), ils ambitionnent de réaliser ce projet sur 5 ans.

Les 2 premières années étant dédiées à établir un socle technologique solide, un premier prototype devrait être dévoilé vers fin 2017.

Ainsi, l’holodeck en tant que tel ne sera pas une nouvelle technologie, mais à l’image de la télévision et du smartphone une combinaison de plusieurs technologies réunies en une seule plateforme : réalité virtuelle et augmentée, objet connecté, impression 3d, robotique, jeu vidéo et intelligence artificielle.

Avec ce projet, l’université de New York espère s’étendre au-delà de ces domaines éducationnels et de recherches. Une des spécificités de ce projet est qu’il ne sera pas confiné au seul campus de New York. En plus d’être étendu aux autres centres de recherche et partenaires du projet, les tests et avancées seront partagées. Ainsi la recherche sera plus rapide, efficace et encouragera le partage et la collaboration autour du projet.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à laisser un commentaire !